RAPPORT ANNUEL 2011-2012

Totally Amp’d

Totally Amp’d, dévoilée à temps pour le MIPCOM, met en vedette Ashley Leggat et combine la comédie en direct avec des éléments interactifs dans neuf « appisodes » de sept minutes.

Lives & Death

Lives and Death est un jeu d’action/aventure innovant où un seul joueur contrôle simultanément les multiples destins d’un seul homme, répartis dans le temps et l’espace.

Les enfants de la Bolduc

Avec des artistes contemporains, le projet interactif « Les enfants de La Bolduc »  revisite l’héritage d’une icône de la musique canadienne.

Volet expérimental

Le volet expérimental favorise la création de contenus destinés aux médias numériques et d’applications logicielles avant-gardistes et interactifs. L’innovation relativement à la participation de l’utilisateur constitue une force constante des projets présentés. Les projets financés dans le cadre de ce programme doivent être mis au point à des fins commerciales par l’industrie canadienne des médias ou à des fins d’utilisation publique par des Canadiens et des Canadiennes, et ils peuvent être soutenus à l’étape du développement, de la production et de la mise en marché. Le financement est attribué à la suite d’un processus de sélection reposant sur une grille d’évaluation. Les projets à l’étape de la production sont évalués par un jury composé de spécialistes de l’industrie canadiens et étrangers, dont la biographie peut être consultée dans le site Web du Fonds des médias du Canada (FMC). Le FMC remercie les membres du jury pour leur contribution au succès du programme.

Au cours de l’exercice, le FMC a accru le budget du volet expérimental, qui est passé de 27,0 millions de dollars en 2010-2011 à 32,9 millions en 2011-2012, soit une hausse de 22 % du financement total par rapport à l’année précédente. En outre, 90 projets ont été financés en 2011-2012, soit 13 de plus qu’en 2010-2011, 77 projets ayant alors été financés. En 2011-2012, le FMC a versé 64 % du financement des projets à l’étape de la production, comparativement à 54 % en 2010-2011. Les budgets de production totaux déclenchés ont diminué, passant de 39,2 millions à 36,9 millions, et les devis moyens se sont établis à 800 000 $, comparativement à 900 000 $ l’an dernier.

Volet expérimental 2011-2012

  2011-2012
# Financement M$ Budget M$ Budget moyen M$ Moyenne de financement M$
Anglais 20 10,6 15,9    
Français 5 3,0 4,6    
Bilingue 20 9,9 16,4    
Total production 45 23,5 36,9 0,8 0,5
Anglais 11 2,3 3,2    
Français 4 0,5 0,6    
Bilingue 24 5,3 7,4    
Total développement 39 8,1 11,2 0,3 0,2
Anglais 3 0,5 0,9    
Bilingue 3 0,8 1,3    
Total mise en marché 6 1,3 2,2 0,4 0,2
Total 90 32,9 50,3    

Volet expérimental 2010-2011

  2010-2011
# Financement M$ Budget M$ Budget moyen M$ Moyenne de financement M$
Anglais 19 10,1 21,5    
Français 11 4,3 6,6    
Bilingue 12 6,9 11,1    
Total production 42 21,3 39,2 0,9 0,5
Anglais 7 0,9 1,7    
Français 8 0,8 1,1    
Bilingue 8 1,5 2,2    
Total développement 23 3,2 5,0 0,2 0,1
Anglais 7 1,4      
Français 1 0,5      
Bilingue 4 0,6      
Total mise en marché 12 2,5 4,9 0,4 0,2
Total 77 27,0 49,1    

 

Les projets à l’étape de la production ont reçu 71 % du financement en 2011-2012, comparativement à 79 % en 2010-2011, chacun recevant en moyenne 500 000 $ du FMC. Le financement du Fonds accordé à des projets en production allait de 19 000 $ à 1,0 million, la contribution maximale. Les projets retenus provenaient de l’Alberta, de la Colombie-Britannique, de l’Ontario, du Québec et de chacune des provinces de l’Atlantique. En pourcentage régional, 36 % du financement a été octroyé à des requérants du Québec, 32 %, de l’Ontario, et 24 %, de la Colombie-Britannique. Les requérants de l’Atlantique en ont reçu 5 % et ceux de l’Alberta, 3 %. Le nombre de projets bilingues en production est passé de 12 en 2010-2011 à 20 cette année, et le nombre de projets produits uniquement pour les auditoires francophones a connu un déclin correspondant (de 11 à 5).

Les projets à l’étape du développement ont plus que doublé leur part du financement octroyé au titre du volet expérimental, qui s’est établie à 25 %, en comparaison avec 12 % en 2010-2011. Les projets en développement ont occupé une plus importante part en 2011-2012 en raison de la forte demande connue l’an dernier et de la qualité supérieure des demandes présentées visant des projets en développement.

Les applications uniques (pour les appareils mobiles et d’autres plateformes) et les logiciels ont reçu le quart du financement de production en 2011-2012, le reste ayant soutenu des jeux et du contenu interactif. De ceux-ci, la part des jeux pour une variété de plateformes représente 36 %. La catégorie du contenu interactif englobe tout le contenu dont l’utilisation exige un portail, par exemple un site Web.

En 2011-2012, 278 demandes ont été présentées au titre du volet expérimental. Le tiers d’entre elles ont reçu du financement. Le FMC a versé la majorité du financement, mais les investissements des producteurs constituaient la deuxième source de financement des productions expérimentales. Ces investissements se sont établis à 19 %, par rapport à 24 % en 2010-2011. La part du financement des télédiffuseurs est passée de 1 % en 2010-2011 à 3 % en 2011-2012. Au cours de l’exercice, le FMC a permis à sept demandes de convertir leurs avances de développement en investissements de production. Cet ajout a permis au FMC d’accroître sa part de financement pour la porter à 66 %, en comparaison avec 54 % l’an dernier. Sans ces avances, le financement du Fonds aurait représenté 64 % des devis de production.

Source de financement - production volet expériemental

Type M$ %
FMC 24,5 66
Producteurs 6,90 19
Provincial 1,5 4
Télédiffuseurs de TV 1,1 3
Sources étrangères 1,1 3
Partenaires du réseau de mise en marché 0,9 2
Autre 0,4 1
Portail internet 0,3 1
Fédéral 0,2 1
Fonds privés 0,1 0
Total 36,9 100
Les montant incluent les avances de développement de 2010 – 2011 qui ont été convertis en financement à la production.
Retour Haut de la page